Une Prière Pour Charlie Hebdo
De même que l’édition sur le Mur Citoyen, la lecture de ce forum est libre.

Si vous désirez ouvrir un sujet ou commenter ; il vous faudra par contre obligatoirement vous enregistrer pour le faire.

Le fait d'être enregistré vous donnera de plus accès à des forums de discussions généralistes masqués aux non-inscrits.

C'est avec intérêt que vous êtes attendus.

Bienvenue.



Le savoir

Aller en bas

Le savoir

Message par eclaircie le Ven 3 Aoû 2018 - 3:32

Comment sait-on tout ce que l'on sait ?

Doit-on à chaque affirmation remonter à la source de notre connaissance, citer ce qui nous nous a appris ce que nous affirmons ?
Comme la poule fait l'œuf ou l'œuf la poule, qui a le premier pris connaissance ?
Comment distinguer une vérité mathématiquement irréfutable d'une allégation plus empirique ?

Je me méfie des livres, articles, qui affirment.
Je me méfie aussi des journalistes qui présentent sous le jour qu'ils choisissent l'éclairage de leur info'.

Alors le poétise

Pas besoin dans ce domaine d'objectivité ni d'objectif, juste jouer avec les mots, si nombreux qu'on ne veut pas les laisser délaissés.

Je lâche le mot : OBJECTIVITÉ, un bien gros mot, un mot bien gros. Ce sont les académiciens en toute subjectivité qui lui ont donné sa définition.

à suivre, ou pas. Arrow
avatar
eclaircie

Messages : 111
Date d'inscription : 24/07/2018
Age : 62
Localisation : Veyssilieu

Voir le profil de l'utilisateur http://www.poesie-fertile.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le savoir

Message par Anthyme le Ven 3 Aoû 2018 - 10:54

Comment sait-on tout ce que l'on sait ?

Ehhh béhhh …
C’est un sujet du bac que tu me balances là !

En principe, si j’me rappelle bien ; c’est « Introduction, thèse, antithèse, synthèse, conclusion. »

Fait trop chaud pour ma flemme.
Mais le taulier n’a pas droit à ce genre d’esquive.
Pour me faciliter la tâche, je vais dépiauter :

__________________________________
« Comment sait-on tout ce que l'on sait ? »

Ça veut dire quoi : « savoir » ?
Baahhoui …
Tu me balances un sujet du bac => Je te fais une réponse de Jésuite.

T’as de la veine que je ne puisse pas blairer ces faux derches !
Alors je vais tenter une réponse.

… … … …

Déjà, il est dit « on sait », et non pas j’ai su ; implicitement, cela crée un domaine de définition « présent » :
Ce que j’ai su un jour et que j’ai oublié, je ne le sais plus.

« Je sais » serait alors comparable à un billet de mille que j’ai dans ma poche.
Si au moment de payer le marchand ma poche est vide, je peux reposer les articles.
Ce qui fait de ce « Je sais » un truc assimilable à un acquis.

Un Jésuite se faufilerait dans la faille :
« Si je sais sans comprendre, est-ce que je possède ? »
Par exemple :
« Je sais qu’une seule face de la Lune est visible, mais je ne comprends pas pourquoi. Ce « savoir » n’en est pas un : ce n’est qu’une simple observation !
C’est un peu comme si je tendais un billet de Monopoly au marchand. »

… … ? … … ? … …

Bon … Je préfère passer à la suite.

__________________________________
« Doit-on à chaque affirmation remonter à la source de notre connaissance, citer ce qui nous […] a appris ce que nous affirmons ? »

Bennnnn … Moi j’dirais « oui ».
Si j’« affirme » quelque chose, c’est que je suis face à quelqu’un ; or le plus élémentaire respect que je dois à ce quelqu’un m’impose d’indiquer mes sources.
C’est pourquoi, je pense, les flemmards comme moi se gardent bien d’affirmer quoi que ce soit !

Et puis du coup, je m’aperçois que je peux décrémenter le problème vers le besoin d’« affirmer » :
Je me suis aperçu que beaucoup de gens « affirment » d’autant plus fort qu’ils doutent eux-mêmes des spéculations qu’ils présentent comme « connaissances ».
=> Pas plus ignorant qu’un prédicateur.

__________________________________
« Comme la poule fait l'œuf ou l'œuf la poule, qui a le premier pris connaissance ? »

L’œuf préexistait au dinosaure dont la poule est un résultat évolutif.
C’est donc lui qui gagne …
Oh mais, t’as pas bientôt fini avec tes questions à la con ?

Tiens, un bout de provoc’ :
Si les femmes pondaient des œufs, on les appellerait « autruches ».
Nooonnn maiiiiiis !

__________________________________
« Comment distinguer une vérité mathématiquement irréfutable d'une allégation plus empirique ? »

Tu connais l’expression : « C’est évident comme 1+1=2 »
« Irréfutable » ?
Oui, pour ceux qui ignorent qu’en base 2 ; 1+1=10.

Allégation empirique irréfutable ? T’en veux une ?
« Tout nombre pair est au moins la somme de deux nombres premiers. »
=> Absolument indémontrable et pourtant à ce jour non réfuté.

Oh et puis … « Allégation » ? .. « Allégation » ?
Mais quel besoin d’aller alléguer dans cette galère ?

__________________________________
« Je me méfie des livres, articles, qui affirment. »

Faut pas lire des bouquins de prédication.

__________________________________
« Je me méfie aussi des journalistes qui présentent sous le jour qu'ils choisissent l'éclairage de leur info'. »

Ils ne « choisissent » pas, mais appuient ou masquent selon les directives de leur Direction Générale.
Quelqu’un qui veut s’informer commence par aiguiser son sens critique, multiplie les sources puis fait sa propre synthèse.
Ou alors …
… il fait comme moi qui n’écoute pas les infos : c’est beaucoup plus simple et surtout ça ne coupe pas l’appétit.
(Manger, manger, ils n’ont que ce mot à la bouche)

__________________________________
« Alors je poétise
Pas besoin dans ce domaine d'objectivité ni d'objectif, juste jouer avec les mots, si nombreux qu'on ne veut pas les laisser délaissés. »


Un plaisir d’esthète comme un autre.
C’est tout à fait légitime.

__________________________________
« Je lâche le mot : OBJECTIVITÉ, un bien gros mot, un mot bien gros. »

Quand on l’écrit en « GROS » … oui.

__________________________________
« Ce sont les académiciens en toute subjectivité qui lui ont donné sa définition. »

C’est une des performances les plus impressionnantes de l’esprit humain : extraire de sa subjectivité, de ses rêves, la motivation de réalisations objectives.

Dans ce sens oui : Niel Armstrong avait raison …

avatar
Anthyme
Admin

Messages : 142
Date d'inscription : 11/01/2015
Age : 64

Voir le profil de l'utilisateur http://www.oniris.be/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le savoir

Message par eclaircie le Sam 4 Aoû 2018 - 3:32

Mais le taulier n’a pas droit à ce genre d’esquive. a écrit:
Ha ha ! mais j'y compte bien !

… … ? … … ? … … a écrit:

Continues c'est intéressant, en fait ma question était (aussi) d'où vient ce que l'on sait, comment le savoir s'est-il insinué en nous.
Petit enfant, nos parents (auraient) ont dû nous apprendre tout ce qui était nécessaire à notre (épanouissement) croissance sans risques.
Ensuite l'école, ah ! l'école ! comment nos cerveaux rétifs ont-ils ou pas assimilé ce que l'on voulait leur enseigner ? Et plus loin, les "affirmations" des instit' étaient-elles irréfutables ?
je n'ai jamais compris ce qu'était le libre arbitre ni si j'en possédais l'once d'un soupçon. L'Autre parle, ouais..il a raison ! L'Un dit le contraire, ouais ! il a raison ! Et Moi, en fait, je m'en fous un peu.

Pas plus ignorant qu’un prédicateur. a écrit:

N'est-on pas un peu prédicateur à nos heures perdues ou non, sinon, nous serions muets, volontairement muets toujours, ou alors on écrit des poèmes....

Si les femmes pondaient des œufs, on les appellerait « autruches » a écrit:
Est-ce qu'il existe des autruches orange ?

Faut pas lire des bouquins de prédication. a écrit:
Ni les philosophes, ni tous les essais sur tous les sujets possibles et inimaginables.

il fait comme moi qui n’écoute pas les infos a écrit:
Gaston lit cependant Charlie hebdo toutes les semaines, et quand un sujet l'interpelle, il fouille le net jusqu’à la nausée , non ?
Vaut mieux écouter France Musique.

Dans ta vidéo, il n'y a pas la fameuse phrase que je pensais y trouver, "le petit pas, le grand pas ".

En 1969 en juillet, je prenais le frais sur le banc de pierre chez mes arrière-grands-parents ardéchois. Loin, loin, la radio a dit qu'un homme avait marché sur la Lune, oh ! l'iconoclaste !

(je demande un cours particulier sur "la citation à la table" car je ne parviens pas à effacer ce "a écrit" de tous les passages que je cite de toi.)
avatar
eclaircie

Messages : 111
Date d'inscription : 24/07/2018
Age : 62
Localisation : Veyssilieu

Voir le profil de l'utilisateur http://www.poesie-fertile.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum