Une Prière Pour Charlie Hebdo
De même que l’édition sur le Mur Citoyen, la lecture de ce forum est libre.

Si vous désirez ouvrir un sujet ou commenter ; il vous faudra par contre obligatoirement vous enregistrer pour le faire.

Comme vous le constatez, ce forum semble tenir d’un ermitage.
Il n’en est rien, car c'est avec intérêt je vous attends.

Bienvenue.

Camus …

Aller en bas

Camus …

Message par Anthyme le Ven 8 Juil 2016 - 11:31

En faisant le ménage dans mes archives des forums que j’ai fréquentés, j’ai retrouvé ma réponse vieille de trois ans à un intervenant qui citait une mise en cause de Camus par Sartre, dans laquelle celui-ci le qualifiait de « bourgeois ».

Étrange de se relire … ou plutôt : étrange de se lire.
En effet, je suis moi-même surpris par la pertinence de ma position.
D’où vient l’inspiration ?

… … … …

Pour illustration :


« Je suis bien trop inculte pour émettre un quelconque avis sur une quelconque « pensée ».

… … … …

De camus, je ne connais que les extraits qui servaient de base aux dictées de quatrième ou de troisième et « La chute » qu’un prof de français nous avait demandé de lire en seconde ; ce que j’avais été un des rares à faire : ça se passait dans un Collège d’Enseignement Technique où les « philosopheux » étaient méprisés.

Je garde de cette lecture la compréhension d’une mise en accusation de ce que j’appelle la « vertu satisfaite ».
J’avais beaucoup aimé.

… … … …

Je viens de relire la rubrique « Camus » sur Wikipédia.

J’en retiens cette citation en particulier :

« L'absurde naît de cette confrontation entre l'appel humain et le silence déraisonnable du monde »


J’aime l’évocation de l’antagonisme possible entre la conscience singulière ; qui se perçoit isolée de l’ensemble des « autres » qui composent ce qui est appelé « le monde ».

Par contre, je l’appliquerais plutôt à la misanthropie ; et chez moi cette phrase deviendrait :

« La misanthropie naît de la confrontation entre l'appel d’humanisation et le silence indifférent du monde. »

Le sentiment de l’absurde, lui, me semble inspiré par la perspective d’une gratuité de la souffrance humaine ; ce que laisse entrevoir ce silence.

… … … …

Si c’est le « silence-indifférent » qui fait le fil conducteur entre « misanthropie » et « absurde » ; alors « l’écrit indigné » est un combat victorieux contre ce silence.

Ce que Camus dit d’une « justice » ennemie de sa mère est une référence hors du temps ; qui me fait voir en lui un écrivain humaniste indiquant le « sens » d’une marche.

Quant au « bourgeois » de Sartre…

Je vois en Sartre, avec son « bourgeois », un pauvre con ; qui dans son culte de « La Longue Marche » a tout manqué du vibrant témoignage de ce « marcheur d’humanisme ».


… … … …

Bon sang, l’inconscient ! ... Quel sacré bosseur !

drunken
avatar
Anthyme
Admin

Messages : 67
Date d'inscription : 11/01/2015
Age : 64

Voir le profil de l'utilisateur http://www.oniris.be/modules/news/article.php?storyid=20

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum