Une Prière Pour Charlie Hebdo
De même que l’édition sur le Mur Citoyen, la lecture de ce forum est libre.

Si vous désirez ouvrir un sujet ou commenter ; il vous faudra par contre obligatoirement vous enregistrer pour le faire.

Comme vous le constatez, ce forum semble tenir d’un ermitage.
Il n’en est rien, car c'est avec intérêt je vous attends.

Bienvenue.

La théologie.

Aller en bas

La théologie.

Message par Anthyme le Sam 4 Juin 2016 - 15:54

Selon wiki « Théologie » signifierait littéralement « discours rationnel sur la divinité ou le divin, le Θεός [Theos] ».

Bigre !
Je ne sais pas comment vous lisez ça ; mais chez moi, le mot « rationnel » m’arrache l’œil :
« Bavarder rationnellement sur Zeus. »
… ce qui très vite devient …
« Bavarder rationnellement de [ la volonté de ] Zeus. »
… ce qui revient à …
« Se faire le porte-parole de Zeus dans le monde de la rationalité. »

Or ce monde de la rationalité, c’est celui dont ce porte-parole fait vibrer l’air, et qui est le mien de part l’« air » que j’y respire …
… et qui est surtout le monde où les dévots de Zeus font des dégâts !

____________________________________________

Le football a ses centres de formation, la théologie aussi … si-si !

L’un d’entre eux s’appelle « Théovie » ; d’obédience protestante, où l’on formate étudie sous la tutelle d’une commissaire politique pédagogue qui veille au respect de la ligne des traditions calvinistes.

Durant des années, j’en avais gardé à l’œil son forum, et notamment un sujet intitulé « Qu’est-ce qui justifie ma vie », qui stagnait dans l’immobilisme jusqu’au jour où …
… jusqu’au jour où un prédicateur y déposa un texte qui a grand renfort de « nous », « nos », « notre », développait les conditions de « la justification de nos vie » par la libération de « notre péché ».

La frustration de me trouver, de part tous ces « nous » et « nos », malgré moi mêlé à ses coupables angoisses me fit réagir à ses doctes arguments par le dépôt d'une réponse éponyme dont la copie fidèle ouvrira ce thème dédié à la théologie.

Ce que j'avais alors exprimé vaut encore : si des gens veulent ici bavarder d’un « Θεός » …
… eh bien qu’ils se mouillent en le faisant à la première personne du singulier …
… c'est-à-dire sans mêler les autres à leurs sales histoires !

… … … …

À noter : La réponse en question a été supprimée de « Théovie » par sa Papesse lors de mon bannissement.

============================================

Après cette tirade, un praticien ou simple curieux du commentaire biblique pourrait légitimement me demander quelle place il lui reste pour s'exprimer dans cette rubrique « théologie » ? …

Si tel est votre questionnement ; je vous réponds que toute la place sera pour vous, puisque en vous y exprimant « etsi deus non daretur » comme disait Bonhœffer, vous ferez l’économie du strapontin de Zeus !

Allez-y, ne lésinez pas sur les citations et lâchez-vous dans une expression débridée de ce que vous comprenez du Message Évangélique : les majuscules que je lui accorde témoigne par avance de l’intérêt de ma lecture …
… Par contre, faites le sans oublier de toujours écrire « etsi deus non daretur » !

____________________________________________

« etsi deus non daretur » = Dans le contexte « comme si Dieu n’existait pas » .

Un des derniers thèmes connus de méditation de Dietrich Bonhœffer.
(juillet et août 1944)
avatar
Anthyme
Admin

Messages : 67
Date d'inscription : 11/01/2015
Age : 64

Voir le profil de l'utilisateur http://www.oniris.be/modules/news/article.php?storyid=20

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum